Comment préparer son voyage au Mexique ?

Fanny - 18/03/2018

Le Mexique est une destination idéale. Idéale parce que tu as de tout. Du soleil, de la culture, des villes, des plages, de l’aventure, du confort, de la gastronomie, du design, de l’architecture, de l’histoire. Et l’histoire des conquistadors est largement méconnue. Ça c’est sympa d’apprendre des choses en même temps que tu te balades autour du globe. Et puis, on baigne dans une ambiance latino festive en permanence.

Aujourd'hui Bruno, de Myyeti, vous raconte comment il a préparé son voyage au Mexique en famille... Suivez le guide !

Myyeti : Pourquoi avoir choisi le Mexique plutôt qu’une autre destination ?  

Bruno : J’ai un petit truc spécial avec le Mexique car j’y suis né. J’ai finalement beaucoup voyager avant mes 6 ans et puis je suis devenu… Parisien. Mais j’ai passé mon enfance à montrer à tout le monde mon passeport mexicain. Fatal quand tu flirtes à 14 ans :). Alors, le Mexique a été ma première destination lointaine dès que j’ai pu payer un billet d’avion. C’était en 2003. Depuis, j’y retourne, comme en Pèlerinage. 

Pour moi, un voyage au Mexique est un vrai Kaleidoscope de couleurs. Les saveurs, les couleurs, les matières, les musiques, les odeurs te transportent à chaque instant. S’il y a un mot qui me vient à l’esprit en en parlant, c’est raffinement. Pas sûr que tout le monde ait cette vision, mais je peux vous dire qu’ici, l’art, le design, l’architecture avant-gardiste, le mélange incroyable entre modernisme et tradition a une saveur particulière. Je suis féru de lignes graphiques et d’exotisme. Mexico, mais aussi les villes coloniales m’ont comblé. J’aime la nature, elle me fait du bien. Encore une fois, rarement, et avec autant de facilité, nous avons pu nous immerger aussi simplement dans une telle beauté. 

Myyeti : Pourquoi avoir choisi de partir en Mars ?

Bruno : Le Mexique se visite toute l’année, il faut juste éviter les périodes cycloniques d’automne. Mars, c’est pour raccourcir l’hiver !  

Myyeti : Comment avez-vous fixé votre durée de séjour ? Et votre budget ?

Bruno : Ah le budget ! Pour moi, le Mexique est super de ce côté là aussi. Dès que tu sors des grosses affiches (genre Tulum depuis 5-6ans), tu as accès à des hébergements tops pour des prix raisonnables, comme à Mérida et sur toute la Ruta Maya en particulier. Donc, pour moi, le plus gros du budget, c’est l’avion. Là, faut être malin et regarder les différentes options. Vaste sujet.

Myyeti : Quels sont les documents obligatoires pour entrer dans le pays ?   

Bruno : Passeport + sourire :)

Myyeti : Comment avez-vous défini votre circuit ?  

Bruno : Avec une belle carte... à l’ancienne, j’adore ouvrir les cartes avec mon fils. Mais aussi avec des news, des blogs, quelques standards quotidiens. Quand je commence à rêver, j’ai du mal à décrocher. L’avantage avec les voyages, c’est qu’ils se calent entre 2 dates ! Donc ils se finissent, et hop on repart sur un autre rêve.

Je ne suis jamais allé en Baja California, et j’en ai une folle envie. Ce qui m’a retenu jusqu’à présent c’est peut-être la durée trop courte de mes séjours (moins de 3 semaines). Sinon un classique est de descendre de Mexico jusqu’au Chiapas pour rejoindre le Yucatan par la ruta Maya (tu peux même te bricoler un passage par le Guatemala et le Belize). Ça dépend de ton timing. 

Le gros pôle d’attractivité depuis quelques années est sur Tulum. Ancien spot hippie, c’est devenu très chic et parfait pour inviter le dernier mannequin new-yorkais à l’apéro. Donc, même si c’est toujours sympa, c’est devenu plus chic qu’authentique. Par contre, c’est le paradis.C’est le Mexique, c’est pas Cancun ou Playa del Carmen qu’il faut fuir. 

Tu peux aussi voyager d’une ville coloniale à l’autre après un incontournable stop à Mexico. Comme toute les grandes villes, il faut choisir un quartier vivant et authentique pour y séjourner et lézarder dans les ruelles. Et oui, Mexico peut et doit se visiter à pied entre la Condesa, la zona Rosa et le parc Chapultepec. Et puis, d'un saut de taxi vers les sites « à cocher » Zocalo, Coyacan, ou Xochimilco,..Tehotihuacan (en train) ,….

San Miguel de Allende, Guanajuato, Taxco surtout, puebla, Oaxaca sont agréables, faciles à parcourir. 

Ma préférée est Oaxaca pour sa situation. Le site de Monte Alban est très fort et déjà largement trop dure à atteindre pour la majorité des touristes qui se cantonnent à visiter celui de Tulum. Et puis, c’est une constante, plus tu mets du tiens pour aller un peu plus loin, plus la récompense est forte. C’est le cas ici, et si tu continues encore ta route, tu vas revivre les aventures d’Indiana Jones. Qaund tu pénètres enfin, à l’aube, sur le site de Palenque dans le Chiapas, après de longues heures de voitures (ou pire de bus frigorifiques), la sensation est saisissante. Tout en toi est explorateur !

Myyeti : On dit que le Mexique n’est pas un pays très sûr, est-ce que cela vous faisait peur ? 

Bruno : Non, aucun pays n’est sûr. D’ailleurs la majorité des accidents mortels arrivent à moins de 3km de chez soi. Faut-il ne plus sortir ou ne plus rentrer? Seul les états du nord semblent à éviter, et franchement, il y a tellement de choses à voir, que c’est pas la peine de trop se prendre la tête. un mot: FONCEZ!!!! 

Myyeti : Un dernier mot ? Un dernier conseil ?    

Bruno : Le Mexique est un pays riche, les gens sont sympas, fiers que vous veniez leur rendre visite, la nature vous tend les bras, la mer y est magique. Road-trip, backpaker, voyageur de charme, jetseter, famille… vous allez vous y plaire et vous éclater. Mais attention: il faut un peu sortir des routes toutes tracées par le guide du routard et autres Michelin. Il est interdit d’y aller pour se caler les fesses dans un transat à Cancun: C’est interdit, d’ailleurs, les visas sont maintenant réservés aux américain(e)s de moins de 22 ans pour leur springbreak. 

Suivez les voyages sur les réseaux sociaux

S'abonner à la Newsletter