Le portrait de Bettina, voyageuse téméraire vivant à Bangkok

Mathilde - 24/05/2017

myyeti est une plateforme collaborative de création et de réservation d'itinéraires en ligne. Dites-nous qui vous êtes, nous vous mettrons en relation avec des voyageurs passionnés dont les sensibilités, contraintes et frontières rejoignent les vôtres. Ainsi, les itinéraires les plus pertinents pourront vous être proposés, réduisant la perte de temps, les surcoûts et les échecs ! 

Aujourd'hui, nous rencontrons Bettina, jeune femme de 25 ans qui a l'habitude de voyager et vit désormais à Bangkok. 

À quoi ressemblent tes voyages ?

Mes voyages sont des découvertes au quotidien ! En général, j’organise la logistique minimum (les vols, les hôtels si c’est la haute saison) et je me laisse porter par l’ambiance du lieu pour décider de ce que je veux découvrir. 

Quel voyageur / Quelle voyageuse es-tu ?

Téméraire ! Ce que j’aime, c’est la nouveauté, les rencontres, et les endroits insolites. J’adore parler avec les locaux, manger local, et prendre mon temps. Je ne visite souvent pas tous les « incontournables » d’une destination, mais je préfère marcher, ressentir une ville et ses lieux méconnus. 

Ton personnage de film préféré ?

Thelma, du film Thelma et Louise ! 

Ton hôtel (ou Airbnb) favori ?

Je suis une grande fan d’hôtels et surtout de leurs petit-déjeuners. Bien sûr, j’apprécie tous les standings, de la guesthouse de backpacker à l’hôtel de luxe ! Un de mes meilleurs souvenirs, c’est la Pension Sueca, à Grenade : une petit chambre d’hôtes à la décoration typique. Le petit plus : la terrasse qui surplombe la ville et où l’on m’a servi le petit-déjeuner le matin. Jus d’orange pressé et pain frais avec le soleil qui commence à chauffer, le paradis selon moi !

Une destination surprenante ?

L’Albanie ! Un pays que j’ai visité un peu par « hasard », car c’était sur ma route pendant ma découverte des Balkans. Je ne connaissais rien du pays et l’ambiance, les couleurs, la population et la nourriture m’ont fait apprécié sa capitale, Tirana. 

Une ville dont tu ne te lasseras jamais ?

Paris ! Classique, certes, mais je trouve que cette ville a un charme fou : chaque arrondissement revêt une atmosphère particulière, et il y a toujours des nouveautés avec les collections de musées, les bars éphémères, les concerts, etc … 

Un voyage qui a changé ton regard ?

L’Inde, au mois d’Avril 2017 : j’appréhendais un peu la destination. Vous verriez les réactions des gens lorsqu’on dit qu’on va en Inde quand on est une fille… Alors oui, je me suis appropriée la peur des autres ! Heureusement, ce n’était pas justifié : j’ai rencontré des Indiens charmants, souriants, accueillants et prêt à vous aider tout le temps ! Cela m’a bien conforté dans mon idée que le voyage est le meilleur moyen de s’ouvrir l’esprit et d’effacer ses peurs. 

Un pays ?

L’Espagne, c’est pour moi le pays parfait, et surtout l’Andalousie : un climat idéal, des villes magnifiques, une gastronomie délicieuse, et des bières pas chères ! 

Un parfum, une odeur ?

La fleur de jasmin, ça me rappelle la ruelle derrière chez moi à Malaga, en Espagne, où j’ai vécu pour la première fois à l’étranger. 

Un lieu qui t’inspire ?

La grande mosquée de Paris : j’aime le calme quand on se balade dans son jardin, et aller boire le thé dans le petit restaurant avenant. C’est un lieu convivial et qui amène le mélange des cultures, chose qui me parait très importante ! 

Une escapade pour le week-end ?

Au départ de Paris : Budapest ! Ma ville européenne préférée ! On peut facilement visiter à pieds, l’architecture y est fabuleuse, on mange bien (gras certes, mais bien) pour pas cher, et les bars sont vraiment supers pour sortir, surtout les fameux ruin bars comme le Szimpla ou l’Instant. 

Des adresses à recommander ?

Oh oui !! Y’a plus qu’à me demander ! 

La plus belle vue ?

Le réveil dans une guesthouse qui ne paie pas de mine – ok, un peu miteuse ! – sur les 4000 îles au Laos. Le matin, nous avions des hamacs sur notre terrasse et une vue sur le Mékong et le pont français qui relie les îles de Don Khône et Don Det, avec une mamie à vélo et chapeau conique qui roulait dessus : l’atmosphère asiatique par excellence ! 

Un plat ?

La nourriture libanaise m'a plu à tous les coups ! Un mezze de falafel, houmous, taboulé au persil, et labné, et le tour est joué. 

Une île ?

L’île de Koh Rong Samloem au Cambodge. Ca m’énerve quand tout le monde pense qu’il faut aller en Thaïlande pour profiter de plages paradisiaques ! Au Cambodge, elles sont moins connues, il y a 20 hôtels maximum et les hauts sont tout aussi translucides qu’ailleurs. 

Un site, un blog, un livre qui t’inspire ?

Mange, prie, aime : c’est un peu cliché mais j’aime l’idée de vivre à fond un voyage, dans sa totalité et de s’inspirer des modes de vie du monde entier. 

Une expérience surprenante ?

Le stop ! J’ai longuement hésité quand on m’a proposé un voyage exclusivement en stop, entre filles, et je ne regrette rien. C’est sûrement une des plus belles expériences de ma vie : j’ai rencontré plein de gens, et cela m’a aussi appris beaucoup sur le voyage.

Le dernier livre / magazine glissé dans ta valise ?

Shantaram : je reviens d’Inde et ce livre raconte l’histoire d’un dealer australien qui se réfugie à Bombay. Il vit dans de nombreux quartiers que j’ai pu visiter pendant mon voyage, c’est génial de lire tout en pouvant se figurer des lieux précis. 

Un spot secret à partager ?

W Market, à Bangkok : à deux pas du métro Phra Khanong, c’est un lieu festif le week-end, installé sur une sorte de grand place. Il y a tout autour de nombreux stands de street food pour tous les goûts (vous l’aurez compris manger est une de mes passions), la bière est pas chère et l’ambiance bonne avec parfois des concerts ! 

Qu'est-ce que tu fuis ?

La routine par-dessous tout.

Ton prochain voyage ?

10 jours au Sri Lanka cet été pour découvrir l’île d’Ouest en Est entre copines ! 

Un café, un resto encore dans ta mémoire ?

Impossible de me rappeler le nom, mais l’été dernier, sur l’île de Naxos en Grèce, j’ai passé une journée entière en scooter dans l’arrière-pays de l’île. Pour le déjeuner, nous nous sommes arrêtés dans un petit village, où j’ai mangé la meilleure feta de ma vie ! Légèrement chauffée, baignant dans l’huile d’olive, et recouverte de pulpe de tomate fraîche. Le tout sur une terrasse ombragée ! 

Qu'est-ce qui t'empêche de voyager encore plus souvent ?

Le temps et la liberté de pouvoir aller n’importe où quand je le souhaite.

Peux-tu nous en dire plus sur toi ? Nom, prénom, âge, parcours perso (marié, enfants...), pro (études, secteurs…) ? Et/ou te décrire en quelques mots ?

Je m’appelle Bettina, j’ai 25 ans, j’habite actuellement à Bangkok où je suis partie vivre seule. Voyager est devenu une passion très tôt, grâce à ma mère qui m’a souvent emmené en vances (merci !) Après des études de lettre, j’ai fait 2 ans en école de commerce avant de finir en Master 2 en spécialisation dans le tourisme : ces études m’ont permis de passer 5 mois à Malaga en Espagne, 6 mois en Hongrie et 6 mois au Cambodge. C’est là que j’ai trouvé mon premier emploi. Habiter à l’étranger est vraiment un mode de vie que j’adore, c’est devenu un besoin (même si j’adore la France). J’adore parler voyage, rêver de mes prochains voyages et me projeter grâce à ça.

Comment tes proches te décrivent-ils, eux ?

Comme une personne spontanée, toujours optimiste et qui adore l’humour !

Bientôt, vous pourrez partir sur les traces de Bettina, qui nous prépare un itinéraire au Cambodge et, pourquoi pas, à New York ! 

Suivez les voyages sur les réseaux sociaux

S'abonner à la Newsletter